De manière générale, le mandataire judiciaire et le liquidateur sont chargés de veiller à l'intérêt général tant de l'entreprise, de ses salariés, de ses partenaires que de ses créanciers. 

 

Cet intérêt général nécessite parfois de remettre en cause des intérêts particuliers en engageant des actions en responsabilité, des actions en nullité ou des contestations de créances.